© Association "l'Atelier Intérieur"  2017

Massage de bien-être Kalari

L'activité de massage est suspendue jusqu'à nouvel ordre.

L'art du massage Kalari appartient à la culture traditionnelle du Kérala (Sud de l'Inde).

Ce massage est très efficace dans le cadre du bien-être et de la prévention des blessures du sport.

Il est traditionnellement utilisé en complément à la pratique martiale du Kalaripayat, et il accompagne parfaitement tout pratiquants d'exercices physique, (danse, yoga arts martiaux...).

 

Le geste du massage a un effet sur le corps physique (muscles, facias, articulations) ainsi que sur la structure énergétique du corps (comme l'identifient les Orientaux et les Asiatiques) : les méridiens (nadis), les chakras et les points vitaux.

 

Ces massages agissent positivement sur la force vitale de l'être et répondent à l'objectif premier de toutes médecines traditionnelle : accueillir l'individu dans toutes ses dimensions afin d'harmoniser le corps et l'esprit.

 

Déroulé du massage :

Le masseur s'adapte à la demande de chaque personne. Celui ci est accueilli dans un lieu chaleureux, intime, et sécurisant.

 

Le protocole est un massage de tout le corps,  (sauf organes génitaux), à l'huile chaude.

 Il inclue le cuir chevelu, le visage, les mains et les pieds. Il se déroule avec une grande souplesse et une attention permanente au bien être de la personne massé.

En début de séance, un temps d’échange nous permet de définir au mieux vos attentes et d’identifier les éventuelles contraintes médicales (douleurs, allergies…). Il est recommandé de prendre une douche au préalable.

 

La table est nettoyée et les serviettes sont changées après chaque prestation afin de respecter une parfaite hygiène.

La séance dure environ 1h20.

Il est également possible d'offrir un massage (anniversaire, examens, fêtes de Noël...).

N'hésitez pas à nous contacter pour obtenir un bon-cadeau.

La charte du praticien en massages bien-être

Le praticien en Pratiques Corporelles de Bien-Être s’engage à respecter les règles de confidentialité, l’intégrité, les valeurs et croyances, ainsi que la liberté de la personne reçue.

Le praticien doit tenir compte des limites de ses aptitudes, de ses connaissances ainsi que des moyens dont il dispose.

Si le praticien évalue que son client en a besoin, il doit le diriger vers un thérapeute adéquat.

Le praticien doit respecter le droit à l’intimité et à la pudeur du client, tant lors de sa pratique que lors du déshabillage et habillage.

Le praticien doit s’abstenir de poser des diagnostics d’ordre médical et/ou critiquer les avis et conseils des professionnels de la santé.

Le praticien s’engage à présenter uniquement les titres et les compétences réelles qu’il possède.

Le praticien n’a pas à refuser de fournir ses prestations à une personne pour des raisons de race, de couleur, de sexe, d’orientation sexuelle, d’état civil, d’âge, de religion.

Le praticien s’abstient de toutes pratiques ou relations sexuelles avec son client.

Le praticien doit se présenter convenablement vêtu dans l’exercice de son travail.

Le praticien s’engage à ne pas solliciter, promouvoir ou utiliser des substances ou des drogues de quelque nature que ce soit, comme complément à sa pratique.

Le praticien s’engage à ne pas créer un climat de dépendance affective, à ne pas emmener son client sur le chemin de ses éventuelles appartenances.

Le praticien doit prendre les précautions nécessaires en cas d’allergies, plaies ouvertes…, et vérifier l’absence de contre-indications aux massages (ex : phlébite, cancer…).

 

Nos massages ont pour but d’apporter bien-être et relaxation, ils ne constituent pas des traitements médicaux et ne remplacent pas une visite chez le kinésithérapeute ou le médecin. Le terme « massage » est utilisé pour traduire des termes étrangers en français, conformément à la loi du 30 avril 1946 et au décret n°60665 du 4 juillet 1960, des articles L489 du 8 octobre 1996.